Histoire

CONTINUITE & VISION
L'étude a été constituée en 1907 par deux éminents avocats et compte aujourd'hui près de quarante associés et collaborateurs dévoués à leurs clients.
L’étude Borel & Barbey comptait à son origine deux fondateurs, Me Eugène Borel (1862 -1955) et Me Paul Lachenal (1884 - 1955). Ces derniers ont ensuite été rejoints par quatre nouveaux associés: Me Alfred Borel (1902 - 1997), Me Gustave Barbey (1911 - 2001), Me Pierre de Charmant (1926 - 2015) et Me Lucien Perret (1936 - 1985).
 
Me Eugène Borel (1862 - 1955)
 
Né à Neuchâtel en 1862, Me Eugène Borel fut docteur en droit, procureur général du Canton de Neuchâtel et professeur à l’Université de Genève, où il présida la chaire de droit public général et de droit public fédéral suisse.
Me Borel fut mandaté par le Conseil fédéral pour intégrer la délégation suisse durant la seconde conférence de la paix de La Haye. Dès lors, il consacra une grande partie de son activité au droit international, qu’il enseigna à l’Université de Genève de 1915 à 1929, ainsi qu’à l’Institut universitaire des hautes études internationales.
En 1920, sa notoriété lui valut l’honneur d’être désigné par les grandes puissances comme arbitre au sein des tribunaux mixtes institués par les traités de paix de 1919 suivant la Première Guerre Mondiale. Il fut ainsi amené à présider le Tribunal arbitral mixte anglo-allemand et le Tribunal arbitral mixte germano-nippon. D’autres missions historiques lui furent encore confiées, au nombre desquelles la répartition et le service des annuités de la dette ottomane entre les Etats successeurs de l’Empire ottoman.
De 1929 à 1939, Me Borel fut membre de la Cour permanente d’arbitrage à La Haye. Pendant de nombreuses années, il fut également membre puis président de la Cour de cassation à Genève.
 
Me Paul Lachenal (1884 - 1955)
 
Né à Genève en 1884, Me Paul Lachenal fit ses études universitaires à Genève où il fut nommé, à 24 ans, substitut du Procureur général.
Il consacra l’essentiel de sa carrière à l’activité judiciaire et à l’arbitrage, et plus particulièrement dans les domaines du droit commercial et des affaires. Sous son égide, ces activités se sont grandement développées au sein de l’étude et y occupent aujourd’hui une place privilégiée.
Parmi ses nombreuses fonctions, Me Lachenal assuma celles de bâtonnier de l’Ordre des avocats de Genève, président de la Fédération suisse des avocats et vice-président de l’Union internationale des avocats. Me Lachenal fut également juge suppléant au Tribunal de première instance de 1919 à 1930.
En 1927, le Conseil de la Société des Nations le nomma par ailleurs président du Tribunal arbitral mixte germano-polonais, fonction qu’il assuma jusqu’à la clôture des opérations de cette instance.
 
Me Alfred Borel (1902 - 1997)
 
Né à Neuchâtel en 1902, Me Alfred Borel rejoignit son oncle, Me Eugène Borel, comme associé en 1924 après avoir obtenu sa licence en droit de l’Université de Genève.
Parallèlement à l’exercice de sa profession d’avocat, il assuma des fonctions politiques de premier ordre et fut nommé au Conseil d’Etat de la République et canton de Genève en 1954 où il prit en charge le Département de l’instruction publique.
Il siégea pendant vingt ans au Conseil national puis au Conseil des Etats. Européen convaincu, Me Alfred Borel participa activement à l’oeuvre de Denis de Rougemont en présidant le Centre Européen de la Culture, ainsi que la Commission de la Culture et de l’Education de l’Assemblée Consultative du Conseil de l’Europe. Passionné de musique, et lui-même pianiste virtuose, il présida l’Orchestre de la Suisse Romande pendant 20 ans ainsi que de nombreuses autres institutions culturelles et caritatives.
L’activité d’avocat et la carrière politique de Me Borel étaient marquées par son sens inné du contact humain, son autorité naturelle ainsi qu’une curiosité intellectuelle hors du commun. Ces caractéristiques développèrent également chez Me Borel une culture littéraire et artistique tout à fait exceptionnelle.
 
Me Gustave Barbey (1911 - 2001)
 
Né en 1911, Me Gustave Barbey rejoignit l’étude en 1936, après avoir obtenu une licence en droit de l’Université de Genève. Suite à plusieurs années de collaboration entrecoupées par la deuxième guerre mondiale, Me Gustave Barbey devint associé de l’étude en 1952.
Il développa rapidement une clientèle privée importante et conseilla de nombreuses institutions ou sociétés désirant s’implanter en Suisse.
Me Barbey assista en particulier dans les années 1950-1960 de nombreux groupes étrangers ayant des activités financières ou de négoce de matières premières à établir leur présence à Genève. Il présida également un grand nombre de ces sociétés, banques et fondations prestigieuses. L’omniprésence de multinationales étrangères à Genève aujourd’hui s’explique, dans une mesure non négligeable, par la contribution de Me Barbey.  
A côté de son activité d’avocat d’affaires, Me Barbey prenait également le temps de plaider devant les tribunaux des causes de principe qui lui tenaient à cœur.
Me Barbey fut également juge militaire et Consul Général de Norvège pendant plus de 25 années.
Au décès de Me Paul Lachenal, l’étude prit le nom des deux associés de l’époque pour devenir l’étude Borel & Barbey, raison sociale que les associés ont décidé par la suite de conserver en l’honneur de ces deux associés qui contribuèrent tant au développement de l’étude.
 
Me Pierre de Charmant (1926 - 2015)
 
Me Pierre de Charmant est né en 1926 à Budapest. Il quitta la Hongrie avec sa famille alors qu’il était très jeune pour s’installer à Genève, où il poursuivit ses études pour obtenir une licence en droit de l’Université de Genève. Il compléta sa formation de juriste à la faculté de droit de l’Université McGill à Montréal, d’où il revint en 1963 pour rejoindre Me Alfred Borel et Me Gustave Barbey.
De par son origine hongroise, son entourage familial et son éducation dans un environnement international, Me Pierre de Charmant était polyglotte et multinational, ce qui se traduisit par une culture générale et juridique très vaste. Ces atouts lui permirent notamment de développer, aux côtés des deux associés d’alors, la pratique du droit des affaires à Genève et sur le plan international, particulièrement dans le domaine financier et du négoce. Il fut par ailleurs président ou membre de nombreux conseils d’administration de banques, sociétés financières et autres organisations prestigieuses. Il prit sa retraite en 2000.
 
Me Lucien Perret (1936 - 1985)
 
Né à Genève en 1936, Me Lucien Perret rejoignit l’étude après avoir obtenu une licence en droit de l’Université de Genève. Me Perret développa en particulier les activités judiciaires de l’étude pour une clientèle suisse et internationale auprès de juridictions civiles et administratives.
Négociateur hors pair et doué d’un sens intuitif très développé, Me Perret ne recourait aux tribunaux qu’en dernier recours. Ses écritures notoirement courtes, limitées aux considérations pertinentes, traduisaient par ailleurs son pragmatisme et la clarté de son raisonnement.
Grâce à l’organisation que Me Perret mit en place, les activités judiciaires de l’étude ont pu continuer à se développer avec grand succès, en dépit de son soudain décès en janvier 1985.
 
Nos associés de 1980 à nos jours
-    1980 : Me Olivier Dunant
-    1987 : Me Luc Hafner
-    1990 : Me Michèle Wassmer, Me Nicolas Piérard et Me Marc Fischer
-    1994 : Me Patrick Blaser
-    1999 : Me Nicolas Killen
-    2008 : Me Michel Barbey
-    2011 : Me Louis Boissier, Me Laurent Kyd et Me Alexandre de Weck
-    2015 : Me Stéphanie La Roche et Me Luca Bozzo
-    2016 : Me Sonia Ryser
-    2017 : Me Paul Hanna